Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 30 juin 2019

(Wo)men in Black : International

   Fête du cinéma, acte II. Voilà encore un film que je ne me serais pas risqué à aller voir si la place n'avait pas été à 4 euros. Eh, ouais... en tant que "vieux" cinéphile, je garde un souvenir ému des premiers opus, en particulier du duo d'acteurs Tommy Lee Jones - Will Smith. Oh, les remplaçants (le sculptural Chris Hemsworth et l'énergique Tessa Thompson) ne sont pas sans mérite, mais il leur manque ce petit quelque chose qui faisait toute la saveur de l'équipe formée par leurs augustes aînés (visibles d'ailleurs sur l'une des affiches placardées dans le bureau de "T").

   Chris assure quand même un peu mieux que sa collègue. Il s'est parfaitement coulé dans le personnage de l'agent doué mais dilettante... qui s'en prend plein la gueule au cours de cet épisode. (Si j'étais producteur de cinéma, je songerais à lui pour remplacer Daniel Craig dans un célèbre rôle...) Tessa/M arrive un peu comme un  cheveu sur la soupe. Certes, la séquence rétro du début (où le personnage apparaît enfant) est nécessaire au développement de l'intrigue (ainsi qu'au dénouement cocasse d'une scène très tendue), mais je trouve que son recrutement chez les MIB se fait un peu trop facilement. Et que dire des horribles (et peu pratiques) godillots à talon qu'on lui fait porter !

   Fort heureusement, nos deux héros (et les spectateurs) n'ont pas trop le temps de cogiter, parce que, question action, on est servi ! Et quels effets spéciaux, messieurs-dames ! Ils sont encore plus éblouissants que ceux qu'on a vu à l'oeuvre dans les dernières productions Marvel... et ils sont mieux intégrés à l'intrigue, je trouve. Entre les personnages d'extraterrestre, les véhicules et les armes diverses et variées, on a de quoi se régaler !

   Du coup, même si j'ai très vite compris qui était le traître, j'ai savouré ce film d'aventures sans prise de tête, bourré d'humour et filmé avec un indéniable savoir-faire.

23:46 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : cinéma, cinema, film, films

Commentaires

Je nous trouve assez d'accord.
Chris est parfait dans tous les sens du terme... la pauvre Walkyrie traîne un peu les talons et je suis d'accord... s'infiltrer et se faire recruter chez les MIB est un jeu d'enfants. Quant au traître... il ne lui manque que le panneau : c'est moi le traître.

Et oui moi aussi j'ai eu un flash : Chris en 007. Mais j'aime tellement Daniel Craig.

Écrit par : Pascale | lundi, 01 juillet 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire