Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 15 décembre 2017

Santa & Cie

   Alain Chabat s'est lancé dans la comédie de Noël. Au départ, je n'étais pas trop partant (peut-être à cause du souvenir très mitigé que je garde de Bad Santa). Mais, comme le bouche-à-oreille est bon, je me suis laissé tenter.

   Le début m'a mis dans de bonnes dispositions. La première séquence dans le monde du Père Noël est éblouissante, avec une profusion de trucages numériques au service du merveilleux : il est question de la fabrication des cadeaux de Noël. La suite est vraiment drôle, avec le premier séjour de Santa au commissariat. Signalons que Chabat a recruté une pelletée de seconds rôles efficaces.

   J'ai trouvé que la rencontre avec la "famille idéale" (les parents étant incarnés par Pio Marmai et la délicieuse Golshifteh Farahani) fonctionnait moins. C'est un peu surjoué. Les gamins s'en sortent bien, surtout au début. Ensuite, ils m'ont un peu cassé les pieds.

   Mais, bon, le film regorge de clins d'oeil à destination des adultes ; il y a des jeux de mots ; l'action est rythmée et les rennes sont mignons comme tout. Chabat a veillé à ne pas aller trop loin, afin que cela reste une comédie familiale, à la fin relativement prévisible. Elle contient néanmoins la superbe scène du "chargement" des cadeaux, très inspirée.

   Cela ne va pas révolutionner le cinéma, mais cela permet de passer un très bon moment.

21:48 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cinéma, cinema, film, films

Commentaires

Je ne l'ai pas trouvée tellement idéale la famille. Certes pleine de bons sentiments mais les parents bossent dur pour s'en sortir et n'ont pas une réponse à toutes les situations.
2 choses m'ont déplu: le frère casse couilles et la mafia russe inutile.
Le reste c'est du bon Chabat. J'ai bien ri. Ça fait du bien.

Écrit par : Pascale | dimanche, 17 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

J'ai parlé de "famille idéale" dans le sens où, pour beaucoup de spectateurs, le couple formé par les acteurs au physique (très) avantageux est une image sublimée des parents "ordinaires". Par contre, les enfants...

Écrit par : Henri Golant | dimanche, 17 décembre 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire