Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 15 novembre 2018

En liberté !

   Je suis un fan des premiers films de Pierre Salvadori (Cible émouvante et Les Apprentis). J'ai un peu relâché depuis, même si je suis allé voir Dans la cour, qui ne m'a pas emballé. Ici, j'étais de nouveau réticent, de crainte que, en dépit des critiques  très positives, je ne connaisse une nouvelle déception. Mais, comme la bande-annonce est alléchante, je me suis laissé tenter.

   L'intrigue tourne autour d'Yvonne (Adèle Haenel, qui ne cesse de me surprendre agréablement), une jeune policière, veuve avec un enfant. Le meilleur ami de son défunt époux a les yeux de Chimène pour elle... tout comme un ancien taulard, condamné à tort, qui ignore tout d'elle, mais la voit comme sa planche de salut.

cinéma,cinema,film,films

   Le film démarre sur une scène trépidante, bourrée de clins d'oeil. On y voit le policier encore vivant (Vincent Elbaz, excellent) mener une intervention avec dynamisme... Du moins, c'est ce que sa veuve raconte à leur fils, qui n'a pas vraiment connu son père. On va revoir plusieurs fois cette scène, à chaque fois différente, selon l'humeur de la conteuse.

   Entre temps, on aura compris que le collègue d'Yvonne (Damien Bonnard, formidable) en pince grave pour celle qu'il croyait inaccessible. Il dispose d'un atout dans son jeu : il est (presque) un père de substitution pour le gamin.

   Tout s'effondre quand Yvonne apprend que son héros de mari était un peu ripoux sur les bords (et même franchement au milieu). Elle devient obsédée par l'injustice subie par Antoine (Pio Marmai, au niveau des autres), qui, à l'issue d'un incroyable quiproquo, la prend pour une prostituée ! Lui-même est sorti de prison passablement abîmé (sur le plan mental). Sa compagne (Audrey Tautou, peut-être un petit peu moins bonne que les autres) ne le comprend plus.

   C'est donc délicieusement loufoque, avec quelques scènes particulièrement tordantes, comme celles narrant les exploits du défunt, ou l'attaque finale de la bijouterie (vraiment géniale). J'ai aussi beaucoup apprécié la séquence "aquatique", au cours de laquelle on assiste à un joli retournement.

   Je mettrai quand même un bémol à mon enthousiasme, en raison de certaines scènes "intercalaires", dans lesquelles le propos du réalisateur se fait sociologisant (sur la prison qui détruit). La fin n'est pas non plus la partie la plus réussie du film. Mais cela reste une très bonne comédie.

17:18 Publié dans Cinéma | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : cinéma, cinema, film, films

Commentaires

Oui c'est bien mais...
je suis d'accord.
Moi ce sont les baisses de rythme qui m'ont gênée.
On rit, on sourit et j'ai trouvé Audrey Tautou très touchante.

Écrit par : Pascale | vendredi, 16 novembre 2018

Répondre à ce commentaire

Les retrouvailles entre Agnès et Antoine sont en effet touchantes. Mais la réitération de la scène, dans un autre contexte, à la fin, est balourde au possible.

Concernant le couple formé par Audrey Tautou et Pio Marmai, j'ai un problème : si l'on comprend bien pourquoi de l'incommunicabilité est apparue entre eux, il est difficile d'imaginer qu'ils ont jadis (avant la prison) pu nouer une entente parfaite. Leur réconciliation, en fin d'histoire (avec la scène du trésor, convenue), n'est pas crédible.

J'ai aussi un problème avec la morale de l'histoire. Il me semble que Salvadori a voulu montrer qu'Yvonne doit d'une certaine manière payer pour les fautes de son défunt mari... alors que c'est une personne très intègre. J'ai vraiment du mal avec cette conclusion.

Écrit par : Henri Golant | samedi, 17 novembre 2018

Répondre à ce commentaire

L'attitude de Simone est humaine et banale. On se met en tête davoir à payer pour des choses qu'on a pas commises.
Je trouve aussi que le couple Tautou Marmai ne fonctionne pas mais Audrey m'a beaucoup touchée car l'amour est aveugle et rend couillon.

Écrit par : Pascale | dimanche, 18 novembre 2018

Répondre à ce commentaire

J'ai beaucoup aimé, il y a de bonnes trouvailles, du rigolo, de l'émotion, d'excellents acteurs. J'ai passé un bon moment au cinéma. J'aurais toutefois un peu les mêmes bémols que vous.

Écrit par : Aurore | jeudi, 22 novembre 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire